Communiqué de presse12/06/2023

La Bugatti Bolide fait ses débuts spectaculaires lors du centenaire des 24 Heures du Mans

La Bugatti Bolide fait ses débuts spectaculaires lors du centenaire des 24 Heures du Mans
Bolide: Les informations sur la consommation de carburant sont soumises aux dispositions de la Directive 1999/94/CE. La voiture n’a pas encore été réceptionnée à ce jour.

Molsheim

À l’occasion du centenaire de l’une des compétitions automobiles les plus renommées au monde, Bugatti est retourné au Mans pour dévoiler la Bolide au public pour la première fois. Un pilote légendaire et honoré de nombreux titres a pris le volant de l’hypersportive de la marque, destinée uniquement au circuit.

À l'occasion du centenaire de l'une des compétitions automobiles les plus renommées au monde, Bugatti est retourné au Mans pour dévoiler  la Bolide au public pour la toute première fois.
L'héritage prestigieux de Bugatti dans le domaine du sport automobile est étroitement lié à l'histoire des 24 Heures du Mans.
Sur l’asphalte qui a marqué l’histoire de la marque, la Bugatti Bolide a effectué un tour de piste sur le légendaire circuit des 24 Heures du Mans.
La Bugatti Bolide lors de son tour de piste samedi après-midi sur le Circuit de la Sarthe à l’occasion du centenaire des 24 Heures du Mans.
La Bugatti Bolide lors de son tour de piste samedi après-midi sur le Circuit de la Sarthe à l’occasion du centenaire des 24 Heures du Mans.
Andy Wallace, vainqueur du Mans en 1988 et Pilote Officiel chez Bugatti depuis 2011, prend le volant de l’hypersportiveréservée aux circuits.
Au cœur de la Bolide réside le légendaire moteur W16 quadri-turbo de 8,0 litres de Bugatti, soigneusement intégré dans une carrosserie en carbone optimisée sur le plan aérodynamique.
Au cœur de la Bolide réside le légendaire moteur W16 quadri-turbo de 8,0 litres de Bugatti, soigneusement intégré dans une carrosserie en carbone optimisée sur le plan aérodynamique.
Vous avez vu 8 images sur 14

L’héritage de Bugatti dans le domaine du sport automobile est étroitement lié à l’histoire des 24 Heures du Mans. Au fil des années, et ce pendant dix décennies, la marque de luxe de Molsheim a vécu des moments inoubliables lors de cet événement sportif. Afin de célébrer le centenaire des 24 Heures du Mans, Bugatti a offert à nouveau un moment magique aux spectateurs de ce week-end.

Sur l’asphalte qui a marqué l’histoire de la marque, la Bugatti Bolide1 a effectué un tour de piste sur le légendaire circuit des 24 Heures du Mans, le samedi après-midi. Une atmosphère électrisante a envahi la foule, mêlant surprise et excitation authentiques. Les spectateurs ont été témoins de deux moments décisifs : la présentation de la Bolide au public pour la toute première fois ainsi que la performance inoubliable d’Andy Wallace, vainqueur du Mans en 1988, prenant le volant de l’hypersportive réservée au circuit pour un tour de piste qui restera gravé dans les mémoires.

Andy, l’un des pilotes d’endurance les plus talentueux au monde, occupe le poste de Pilote Officiel chez Bugatti depuis 2011 et fait partie d’un groupe très exclusif de pilotes ayant remporté la prestigieuse Triple Couronne des 24 Heures du Mans, les 24 Heures de Daytona et les 12 Heures de Sebring. Avec un tel palmarès dans le domaine de la course automobile, il est la personne idéale pour superviser la première sortie publique de la Bolide. Après avoir pris le volant de cette dernière, Andy a partagé ses impressions en déclarant : « Piloter la Bolide lors des 24 Heures du Mans cette année a été un moment véritablement spécial. L’énergie de la foule et la connexion entre le public et la voiture resteront gravées dans ma mémoire pour le reste de ma vie. »

« La Bolide est indéniablement une véritable voiture de course, tant par son apparence que par ses performances exceptionnelles. Elle est capable de générer un appui aérodynamique d’environ deux fois son propre poids à vitesse de pointe, ce qui lui confère une adhérence et une stabilité remarquables dans les virages à grande vitesse. Cette caractéristique à elle seule est incroyablement impressionnante. Mais lorsqu’on associe cette prouesse au moteur W16 de Bugatti développant 1 600 PS, la Bolide atteint un tout autre niveau. Elle est à couper le souffle dans tous les sens du terme. »

Christophe Piochon, Président de Bugatti Automobiles, a déclaré : « Il n’y a pas de meilleure façon de célébrer les 100 ans du Mans que de présenter une prouesse inégalée de Bugatti, qui ne ressemble à rien de ce que nous avons accompli jusqu’à présent. Bugatti et les 24 Heures du Mans ont une histoire profonde et durable - nous étions présents lors de la toute première course il y a 100 ans. Au nom de Bugatti, je peux affirmer avec une fierté immense que nous avons vécu un nouveau moment historique et exceptionnel au Mans, un instant qui demeurera gravé à jamais dans nos mémoires. »

Au cœur de la Bolide réside le légendaire moteur W16 quadri-turbo de 8,0 litres de Bugatti, soigneusement intégré dans une carrosserie en carbone optimisée sur le plan aérodynamique.

Cependant, de telles performances soulignent l’importance cruciale du système de freinage de la Bolide sur circuit. Brembo S.p.A, leader mondial basé en Italie dans le domaine des technologies de freinage automobile, s’est inspiré de la Formule 1 pour concevoir un système de freinage hautement avancé et entièrement personnalisé pour la Bolide. Avec des disques de frein de 390 mm et des étriers uniques (8 pistons à l’avant et 6 pistons à l’arrière), ce système garantit que la puissance de freinage de la voiture puisse maîtriser parfaitement ses capacités de conduite dynamique exceptionnelles.

Le centenaire des 24 Heures du Mans a été un week-end mémorable grâce à la présence de deux Bugatti exceptionnelles, ainsi que la première apparition publique de la Bolide. Après la conduite de cette dernière par Andy le samedi après-midi, la remarquable Bugatti EB110S « Le Mans » a pris part au défilé, très applaudie lors de la Grande Exposition du Centenaire. Cette voiture légendaire a pris part à la célèbre course en 1994, exactement 55 ans après la dernière victoire de la marque au Mans. Malheureusement, un accident provoqué par des problèmes techniques a mis fin prématurément à la course de l’emblématique Bugatti bleue, mais elle a marqué le cœur des passionnés de sport automobile du monde entier. En voyant l’EB110S « Le Mans » prendre à nouveau la piste, les spectateurs ont vécu un nouveau moment historique pour Bugatti.

La célèbre Bugatti Type 50S a été présentée lors d’une exposition spéciale marquant le centenaire au Musée des 24 Heures du Mans. Au début des années 1930, plusieurs exemplaires de la Type 50S ont participé aux 24 Heures du Mans et lors de la course de 1931, trois d’entre elles étaient engagées. En signe de contestation envers les autorités de la compétition, Ettore Bugatti a fait démarrer les trois voitures en noir au lieu de la traditionnelle couleur bleue caractéristique des courses françaises. Les pilotes légendaires Louis Chiron, Albert Divo et d’autres encore, se sont mis au volant pour représenter Bugatti. Durant toute la compétition, les trois exemplaires de la Type 50S se sont disputé les premières places. Cependant, les pneus ont éprouvé des difficultés à rivaliser avec la puissance, la cadence et les performances exceptionnelles de ces véhicules. Présentée cette année, la Type 50S arborant le numéro de départ 5 et pilotée en 1931 par Albert Divo et Guy Bouriat, suscite l’enthousiasme des admirateurs de l’histoire de la course automobile, avides de revivre ces moments inoubliables.

La présence de l’EB110S « Le Mans », de la Type 50S et les débuts publics de la Bolide ont amplifié l’exceptionnalité de cet événement historique consacré au sport automobile ce week-end, ajoutant un sentiment d’intemporalité que seule une marque comme Bugatti peut générer.

Contact pour la presse

Nicole AugerHead of Communicationsnicole.auger@bugatti.com

Consommation de carburant et émissions

  • Bolide: Les informations sur la consommation de carburant sont soumises aux dispositions de la Directive 1999/94/CE. La voiture n’a pas encore été réceptionnée à ce jour.

    • Centodieci: WLTP consommation de carburant en l/100 km : basse 40,31 / moyenne 22,15 / élevée 17,89 / particulièrement élevée 17,12 / combinée 21,47 ; Émissions de CO2 combinées, g/km : non applicable ; classe d’efficacité énergétique : G

    • Chiron: WLTP consommation de carburant en l/100 km : basse 44,56 / moyenne 24,80 / élevée 21,29 / particulièrement élevée 21,57 / combinée 25,19 ; émissions de CO2 combinées, g/km : 571,64 ; classe d’efficacité énergétique : G

    • Chiron Profilée: WLTP consommation de carburant en l/100 km : basse 44,56 / moyenne 24,80 / élevée 21,29 / particulièrement élevée 21,57 / combinée 25,19 ; émissions de CO2 combinées, g/km : 571,64 ; classe d’efficacité énergétique : G

      • Chiron Pur Sport: WLTP consommation de carburant en l/100 km : basse 44,56 / moyenne 24,80 / élevée 21,29 / particulièrement élevée 21,57 / combinée 25,19 ; émissions de CO2 combinées, g/km : 571,64 ; classe d’efficacité énergétique : G

      • Chiron Sport: WLTP consommation de carburant en l/100 km : basse 44,56 / moyenne 24,80 / élevée 21,29 / particulièrement élevée 21,57 / combinée 25,19 ; émissions de CO2 combinées, g/km : 571,64 ; classe d’efficacité énergétique : G

      • Chiron Super Sport: WLTP consommation de carburant en l/100 km : basse 40,31 / moyenne 22,15 / élevée 17,89 / particulièrement élevée 17,12 / combinée 21,47 ; émissions de CO2 combinées, g/km : 486,72 ; classe d’efficacité énergétique : G

      • Chiron Super Sport 300+: WLTP consommation de carburant en l/100 km : basse 40,31 / moyenne 22,15 / élevée 17,89 / particulièrement élevée 17,12 / combinée 21,47 ; émissions de CO2 combinées, g/km : 486,72 ; classe d’efficacité énergétique : G

      • Divo: WLTP consommation de carburant en l/100 km : basse 43,33 / moyenne 22,15 / élevée 17,99 / particulièrement élevée 18,28 / combinée 22,32 ; émissions de CO2 combinées, g/km : 505,61 ; classe d’efficacité énergétique : G

      • La Voiture Noire: WLTP consommation de carburant en l/100 km : basse 43,33 / moyenne 22,15 / élevée 17,99 / particulièrement élevée 18,28 / combinée 22,32 ; émissions de CO2 combinées, g/km : 505,61 ; classe d’efficacité énergétique : G

        • W16 Mistral: Les informations sur la consommation de carburant sont soumises aux dispositions de la Directive 1999/94/CE. La voiture n’a pas encore été réceptionnée à ce jour.

          Bugatti

          Les valeurs de consommation de carburant et d’émissions de CO2 présentes sur ce site internet sont déterminés suivant la méthode de mesure légale obligatoire.

          De plus amples informations sur les chiffres officiels de la consommation de carburant et les émissions spécifiques de CO2 officielles des voitures de tourisme neuves figurent dans le « Guide sur l'économie de carburant, les émissions de CO2 et la consommation d'énergie des nouveaux modèles de voiture de tourisme » qui est disponible gratuitement chez tous les distributeurs et auprès de DAT Deutsche Automobil Treuhand GmbH, Hellmuth-Hirth-Str. 1, D-73760 Ostfildern, Allemagne et sur www.dat.de.

          © 2024 Bugatti Automobiles S.A.S.