Communiqué de presse27/02/2024

Bugatti célèbre la révolutionnaire Type 50S et son incomparable héritage en course automobile

Chiron Super Sport: Consommation de carburant combinée (WLTP): 21,47 l/100 km; émissions de CO2 combinées (WLTP): 486,72 g/km

Molsheim

En 1937, Bugatti remporte pour la première fois les 24 heures du Mans avec la Type 57G Tank. Mais c’est pourtant six ans plus tôt que la marque fait son entrée dans cette course légendaire avec un véhicule qui donnera à Ettore et Jean Bugatti leurs premiers émois au Circuit de la Sarthe. Cette voiture avant-gardiste – la Type 50S – a inspiré la dernière création Sur Mesure de Bugatti : la Chiron Super Sport « Hommage Type 50S ».

La Chiron Super Sport « Hommage Type 50S » – le dernier projet Sur Mesure de Bugatti – s’inspire de la révolutionnaire Type 50S.
La Chiron Super Sport « Hommage Type 50S » est un hommage fidèle à la Bugatti Type 50S chassis numéro 50177 qui a couru Le Mans en 1931.
Le design de la calandre de la Chiron Super Sport se rapproche de celui de la voiture originale et répond aux exigences strictes de la marque en termes d'aérodynamisme et de refroidissement.
La calandre en fer à cheval de la Type 50S affiche le chiffre « 5 », également repris sur sa carrosserie.
Tout comme le véhicule original, la Chiron Super Sport « Hommage Type 50S » possède une finition noire intense et lustrée, ainsi qu’un « 5 » peint sur chaque porte.
Minutieusement réalisée et appliquée par les experts de Bugatti, l’inscription « Le Mans 1931 » est apposée entre les portes et les roues arrières.
Une représentation fidèle du Circuit de la Sarthe de 1931 se dissimule sous l’aileron arrière de la Chiron Super Sport.
Les exploits de la Type 50S au Mans sont brodés à la main sur les panneaux de porte, tandis que « Le Mans 1931 » est brodé sur les appui-têtes.
Vous avez vu 8 images sur 23

Lors d’un échange avec Jascha Straub, le designer en charge des projets Sur Mesure chez Bugatti, pendant sa visite au siège de la marque à Molsheim, le client a exprimé son souhait d’opter pour une configuration en total look noir pour sa Chiron Super Sport1 et de rendre un hommage authentique à l’héritage de Bugatti. Il a ainsi été séduit par l’histoire – et la légende – de la Type 50S.

La Type 50S, un dérivé de la célèbre Type 46, incarne ce que Bugatti faisait de mieux à l’époque en matière de moteurs à gros cylindres. Si avant cela, la marque a connu un grand succès grâce à ses voitures de course légères et agiles comme la Type 35, la fin des années 1920 et le début des années 1930 ont été marqués par la recherche de puissance à l’état pur. Pour répondre à cet objectif, Bugatti innove alors avec un nouveau moteur huit cylindres suralimenté de 5,0 litres – son premier moteur à double arbre à cames en tête – qui développe environ 250 PS.

En équipant la Type 50S de ce moteur révolutionnaire, la marque crée la voiture de tourisme par excellence – confortable et luxueuse, élégante et épurée, mais avec des performances similaires à celles attendues pour les voitures de course à cette époque. Le potentiel de la Type 50S était tel que Jean Bugatti était convaincu qu’elle pouvait participer à la course automobile la plus éprouvante au monde – les 24 Heures du Mans – et la remporter.

Bugatti inscrit alors trois châssis distincts à la course de 1931. En les peignant entièrement en noir au lieu du traditionnel bleu de course français, Bugatti souhaitait signifier sa protestation au gouvernement français, qui avait refusé de sponsoriser l’entreprise, mais cette couleur reflétait également métaphoriquement la nouvelle stratégie de Bugatti en matière de course automobile.

Les trois voitures montrent alors d’immenses possibilités, avec une vitesse fulgurante dans les lignes droites. Alors qu’une victoire semble possible, l’un des véhicules est victime d’une défaillance de pneu et s’écrase tragiquement hors du circuit. Les deux autres voitures – dont le châssis numéro 50177 auquel rend hommage la Super Sport – déclarent forfait afin d’éviter un autre accident.

Le châssis 50177 – qui portait le numéro « 5 » lors de la course du Mans de 1931 – a servi de catalyseur pour le client et Jascha Straub en devenant l’étincelle qui a lancé le processus créatif, où l’idée de la Chiron Super Sport « Hommage Type 50S » a pris peu à peu forme dans leurs esprits avant de se concrétiser sur le papier.

Ainsi, la large calandre – avec ses motifs carrés et le chiffre « 5 » peint au centre – devient l’élément central de la partie avant du véhicule. Le design de la calandre de la Chiron Super Sport a donc été pensé pour se rapprocher de celui de la voiture originale mais aussi évidemment répondre aux exigences strictes de la marque en termes d’aérodynamisme et de refroidissement d’un véhicule pouvant atteindre les 440 km/h.

Tout comme l’original, cette création Sur Mesure possède une finition noire intense et lustrée, ainsi qu’un « 5 » peint sur chaque porte du véhicule. L’inscription « Le Mans 1931 » est apposée entre les portes et les roues arrières, et une esquisse du Circuit de la Sarthe – dont chaque virage, chaque courbe et chaque ligne a été dessiné de manière fidèle à ce que la Type 50S a connu en 1931 – se dissimule sous l’aileron arrière, deux détails minutieusement réalisés et appliqués par les experts de Bugatti.

Le moteur innovant à double arbre à cames en tête – logé dans un compartiment moteur presque aussi beau que la voiture elle-même – était le cœur battant de la Type 50S. Paré d’un motif ornemental connu sous le nom de « Perlée », le cache moteur symbolise cette extrême attention portée aux détails caractéristique de Bugatti et d’Ettore lui-même. Ce motif – devenu une obsession pour Jascha et le client – incarne parfaitement la philosophie de Bugatti selon laquelle la beauté doit se trouver même dans les moindres détails.

Le procédé utilisé pour répliquer ce motif sur le cache moteur de la Chiron Super Sport – tout en s’assurant, en termes de qualité, de respecter l’approche sans compromis qui anime chaque projet Sur Mesure – s’avère plus compliqué qu’il n’y parait. Chaque motif circulaire doit se chevaucher exactement de la même manière ; chaque élément du design doit être parfaitement proportionnel et conçu pour résister aux chaleurs extrêmes et à une utilisation quotidienne pendant non seulement des années, mais surtout des décennies et des générations. Comme pour toutes les créations Sur Mesure, ce qui semble simple est en réalité le résultat d’un processus long et complexe dont le seul objectif est de garantir un fini parfait à chaque fois.

La finition « Perlée », qui apparait notamment sur les deux caches moteur, est également reprise plusieurs fois à l’intérieur du véhicule, faisant écho à l’inspiration d’origine. Le même motif décoratif finement travaillé et l’inscription « Le Mans 1931 » habillent par exemple la console centrale. Le motif se retrouve également de part et d’autre de la console, cette fois agrémenté du tracé du Circuit de la Sarthe 1931.

L’intérieur noir – rehaussé par des touches d’aluminium et de « Perlée » – est illuminé par le toit en verre Sky View, qui offre aux occupants un aperçu de l’expérience à bord de la Type 50S d’origine (qui n’avait pas de toit). Cette dernière est brodée sur les panneaux de porte, mettant en scène ses exploits au Mans, tandis que « Le Mans 1931 » est brodé sur les appui-têtes du conducteur et du passager.

« La Type 50S s’inscrit dans la lignée de véhicules Bugatti ayant contribué à établir la vision pionnière d’Ettore et de Jean au début des années 1930 – celle de voitures de course puissantes, dotées de gros moteurs développés pour la performance », a déclaré Jascha Straub, designer en charge des projets Sur Mesure pour la marque. « La Type 50S – et en particulier le châssis 50177 – sont des véhicules incontournables de notre histoire. Avoir un client aussi passionné qui désire célébrer cette légende de la course automobile est un véritable privilège. Nous avons discuté pendant des mois de la manière dont nous pourrions créer un hommage authentique, et vérifié chaque détail pour nous assurer de sa cohérence avec l’histoire incroyable de la Type 50S, mais aussi pour répondre aux standards inégalés de notre marque ».

Hendrik Malinowski, Directeur Général de Bugatti Automobiles, a déclaré : « Elle n’a peut-être pas la réputation de l’Atlantic, de la Royale ou de la Type 35, mais nous avons réussi à partager notre enthousiasme pour la Type 50S avec un client qui en reconnaît l’importance dans l’héritage de notre marque. Une fois de plus, l’équipe Sur Mesure dirigée par Jascha Straub a réalisé un projet très personnel en s’appuyant sur la passion de notre client, les connaissances de nos experts et le savoir-faire de nos artisans – une vraie déclaration d’amour à l’emblématique Type 50S. Toutefois, il ne s’agit pas seulement d’un hommage moderne à ce véhicule, mais de la poursuite d’une histoire, notre histoire, qui a commencé il y a près d’un siècle. »

Bugatti Automobiles remercie la Loh Collection du Stiftung Nationales Automuseum à Dietzhölztal en Allemagne pour son généreux prêt de la Bugatti Type 50S châssis 50177 originale et de nous avoir mis à disposition son site pour réaliser la séance photos avec la Chiron Super Sport « Hommage Type 50S ». La Loh Collection retrace 135 ans d’histoire automobile et expose 150 véhicules rares, dont un certain nombre de modèles Bugatti. En plus de cette pièce importante de l’histoire en course automobile de Bugatti, la Loh Collection abrite également les captivantes Type 57C Aravis, Type 57C Atalante et Veyron Super Sport. Pour en savoir plus : www.nationalesautomuseum.de

Contact pour la presse

Nicole AugerHead of Communicationsnicole.auger@bugatti.com

Consommation de carburant et émissions

  • Bolide: Les informations sur la consommation de carburant sont soumises aux dispositions de la Directive 1999/94/CE. La voiture n’a pas encore été réceptionnée à ce jour.

    • Centodieci: WLTP consommation de carburant en l/100 km : basse 40,31 / moyenne 22,15 / élevée 17,89 / particulièrement élevée 17,12 / combinée 21,47 ; Émissions de CO2 combinées, g/km : non applicable ; classe d’efficacité énergétique : G

    • Chiron: WLTP consommation de carburant en l/100 km : basse 44,56 / moyenne 24,80 / élevée 21,29 / particulièrement élevée 21,57 / combinée 25,19 ; émissions de CO2 combinées, g/km : 571,64 ; classe d’efficacité énergétique : G

    • Chiron Profilée: WLTP consommation de carburant en l/100 km : basse 44,56 / moyenne 24,80 / élevée 21,29 / particulièrement élevée 21,57 / combinée 25,19 ; émissions de CO2 combinées, g/km : 571,64 ; classe d’efficacité énergétique : G

      • Chiron Pur Sport: WLTP consommation de carburant en l/100 km : basse 44,56 / moyenne 24,80 / élevée 21,29 / particulièrement élevée 21,57 / combinée 25,19 ; émissions de CO2 combinées, g/km : 571,64 ; classe d’efficacité énergétique : G

      • Chiron Sport: WLTP consommation de carburant en l/100 km : basse 44,56 / moyenne 24,80 / élevée 21,29 / particulièrement élevée 21,57 / combinée 25,19 ; émissions de CO2 combinées, g/km : 571,64 ; classe d’efficacité énergétique : G

      • Chiron Super Sport: WLTP consommation de carburant en l/100 km : basse 40,31 / moyenne 22,15 / élevée 17,89 / particulièrement élevée 17,12 / combinée 21,47 ; émissions de CO2 combinées, g/km : 486,72 ; classe d’efficacité énergétique : G

      • Chiron Super Sport 300+: WLTP consommation de carburant en l/100 km : basse 40,31 / moyenne 22,15 / élevée 17,89 / particulièrement élevée 17,12 / combinée 21,47 ; émissions de CO2 combinées, g/km : 486,72 ; classe d’efficacité énergétique : G

      • Divo: WLTP consommation de carburant en l/100 km : basse 43,33 / moyenne 22,15 / élevée 17,99 / particulièrement élevée 18,28 / combinée 22,32 ; émissions de CO2 combinées, g/km : 505,61 ; classe d’efficacité énergétique : G

      • La Voiture Noire: WLTP consommation de carburant en l/100 km : basse 43,33 / moyenne 22,15 / élevée 17,99 / particulièrement élevée 18,28 / combinée 22,32 ; émissions de CO2 combinées, g/km : 505,61 ; classe d’efficacité énergétique : G

        • W16 Mistral: Les informations sur la consommation de carburant sont soumises aux dispositions de la Directive 1999/94/CE. La voiture n’a pas encore été réceptionnée à ce jour.

          Bugatti

          Les valeurs de consommation de carburant et d’émissions de CO2 présentes sur ce site internet sont déterminés suivant la méthode de mesure légale obligatoire.

          De plus amples informations sur les chiffres officiels de la consommation de carburant et les émissions spécifiques de CO2 officielles des voitures de tourisme neuves figurent dans le « Guide sur l'économie de carburant, les émissions de CO2 et la consommation d'énergie des nouveaux modèles de voiture de tourisme » qui est disponible gratuitement chez tous les distributeurs et auprès de DAT Deutsche Automobil Treuhand GmbH, Hellmuth-Hirth-Str. 1, D-73760 Ostfildern, Allemagne et sur www.dat.de.

          © 2024 Bugatti Automobiles S.A.S.