Story22/05/2024

Un voyage épique pour célébrer les 100 ans de la Bugatti Type 35

Un voyage épique pour célébrer les 100 ans de la Bugatti Type 35

Molsheim

Pour célébrer le 100ème anniversaire de la Type 35, la Bugatti la plus emblématique, le Club Bugatti France a organisé un voyage de Molsheim – la ville de naissance de la marque – à Lyon, où la légendaire voiture de course a fait ses débuts lors du Grand Prix de Lyon en 1924. Pour commencer le voyage, la maison Bugatti a invité les participants à se retrouver sur son site à Molsheim, où l'histoire a débuté en 1909. Des passionnés du monde entier ont convergé vers ce lieu historique – où le fondateur, Ettore Bugatti, avait décidé de s'installer – pour vivre une expérience unique commémorant un siècle d'excellence automobile.

Club Bugatti France, Molsheim-Lyon 2024.
Club Bugatti France, Molsheim-Lyon 2024.
Club Bugatti France, Molsheim-Lyon 2024.
Club Bugatti France, Molsheim-Lyon 2024.
Club Bugatti France, Molsheim-Lyon 2024.
Club Bugatti France, Molsheim-Lyon 2024.
Club Bugatti France, Molsheim-Lyon 2024.
Club Bugatti France, Molsheim-Lyon 2024.
Vous avez vu 8 images sur 49

Une pionnière exceptionnelle

Présentée en 1924, la Type 35, légère, puissante et savamment équilibrée, a réalisé un exploit incroyable, en remportant, au cours de sa brève carrière, plus de 2 500 victoires en course. Un accomplissement remarquable qui reste aujourd'hui unique dans l'histoire de la course automobile. Merveille de design et d'ingénierie, la Type 35 incarne la quête de performance, l'artisanat et l'innovation selon Bugatti, et continue encore aujourd’hui d'inspirer les créations modernes de de la marque. Cinq modèles de la Type 35 ont participé au Grand Prix de Lyon en 1924, inaugurant une nouvelle ère dans le sport automobile et ouvrant une nouvelle ère où vitesse, agilité et élégance fusionnaient. Organisé par l'Automobile Club de France sur un circuit routier de 23,1 km, le Grand Prix de Lyon 1924 restera à jamais associé à l'histoire de Bugatti en sport automobile. Une sixième Type 35 – le prototype original – sera conservée par Ettore lui-même.

Pour rendre hommage à un anniversaire aussi symbolique, le Club Bugatti France a organisé un événement spécial débutant à Molsheim le 13 mai pour se conclure à Lyon le 20 mai.

Christophe Piochon, Président de Bugatti Automobiles, a accueilli dans le parc du Château Saint Jean les participants et leurs 49 voitures de collection – dont 23 exemplaires de la Type 35,  parmi lesquels se trouvait l’un des cinq véhicules ayant couru en 1924, et 12 autres modèles historiques Bugatti Grand Prix, comprenant plusieurs Type 37 et 51.

« La passion et l'énergie des propriétaires et collectionneurs de Bugatti classiques sont tout simplement incomparables. Cet engagement continue d'inspirer la marque jour après jour, et c'est pourquoi nous sommes ravis d'accueillir le Bugatti Club France – et tous ses invités – dans la maison de Bugatti, le Château Saint Jean », a déclaré Christophe Piochon. « C’est une joie absolue de voir tant de passionnés et de membres de la communauté mondiale Bugatti se réunir à Molsheim pour célébrer l'héritage de la Type 35. » « Il y a 100 ans, la Type 35 a commencé à façonner ce qui allait devenir le prochain chapitre du sport automobile. C'est un véhicule qui restera à jamais dans le panthéon des grands noms de l'automobile et qui, aujourd'hui encore, continue de nous inspirer. L'ADN sportif de la Type 35 se retrouve dans la toute nouvelle Bugatti Bolide – modèle réservé à la piste – conçue et développée autour de l’emblématique moteur W16 de la marque. Autre hasard du calendrier qui nous rappelle notre lien avec la Type 35 : la production de la Bolide a débuté il y a quelques semaines dans notre Atelier ici à Molsheim. »

Christophe Piochon

Président de Bugatti Automobiles

Pour accueillir les hôtes du Bugatti Club France au Château Saint Jean : six élégants modèles de la Baby II Type 35 Centenary Edition, une édition limitée commémorant le 100ème anniversaire des débuts de la Bugatti Type 35 au Grand Prix de Lyon en 1924.

Après avoir admiré les merveilles du Château Saint Jean et savouré un excellent petit-déjeuner qui leur a permis de faire le plein d'énergie, d'inspiration et de préparation pour la route, les invités se sont lancés dans une aventure de plus de 1000 km jusqu'à Lyon, par la route, empruntant le même trajet que les Bugatti Type 35 effectuaient à l'époque entre l'usine et la piste du Grand Prix. Prochaine étape : Mulhouse.

La plus grande collection publique de Bugatti

À Mulhouse, les participants ont eu l'occasion de découvrir l'impressionnant Musée National de l'Automobile, un trésor de l'histoire automobile où se trouve l'une des plus grandes collections de Bugatti au monde. Plus de 600 créations révolutionnaires et emblématiques y ont élu domicile – dont plus de 100 modèles parmi les plus célèbres de Bugatti – chacun d'entre eux ayant été minutieusement acquis par les frères Schlumpf sur une période de trois décennies. De la Bugatti Type 28 à la Bugatti Royale conçue en 1930, chaque véhicule a été sélectionné pour son importance et sa symbolique historiques.

La sérénité du lac de Saint-Point

Après avoir été enchantés par les Type 28 et Royale au Musée National de l'Automobile, les participants se sont rendus à Malbuisson pour profiter de la beauté du lac de Saint-Point, dont le calme apaisant a donné le ton de la soirée.

Une semaine riche en émotions

Ce voyage, chargé de symboles pour ses protagonistes, a également été, des Vosges au plateau Lyonnais, soumis à la force des éléments. Du soleil réchauffant les cuirs des blousons à la pluie glaciale s’abattant sur les équipages, chaque participant est sorti de cette expérience tel un gladiateur victorieux quittant l'arène. En effet, s’il est aujourd’hui difficile d’imaginer la conduite avec de tels véhicules sur de telles distances (1000 km séparant Molsheim de Lyon), ces sorties où règne le vrombissement des moteurs, relèvent du défi pour le pilote – muni d’un simple masque pour braver les aléas de la route et de son binôme pour s’orienter – comme pour la mécanique. Pourtant, comme en ont témoigné les participants, le tour s’est révélé être une expérience comme aucune autre, qui les a transcendés et dont ils sont ressortis fiers d'avoir bravé les éléments au volant de leur voiture de course.

Dans les traces de la légende lyonnaise

Lors de la troisième et dernière étape, les équipages se sont rendus aux portes de Lyon, à Brignais, lieu exact du Grand Prix de Lyon de 1924. Des commémorations en l’honneur du centenaire de la course, organisées par l'association des Amis du Vieux Brignais, en collaboration avec le Club 3A - Amateurs d'Automobiles Anciennes et l'Association Forezienne d'Amateurs d'Automobiles de Collection, ont accueilli plus  de 120 voitures d'avant-guerre dont une cinquantaine de Bugatti. Une soirée de gala est venue clôturer en beauté cette semaine pleine d’émotion et de passion.

Des collines à couper le souffle

Le tour s'est terminé par un magnifique trajet dans les Monts du Lyonnais, offrant aux participants une dernière chance de profiter pleinement de leurs voitures de course iconiques. Avec en toile de fond la belle nature française, les cols de montagne et les routes sinueuses ont su conclure de la plus belle des manières un voyage magique, débuté sur les terres de Bugatti, à Molsheim.

 « Nous sommes ravis d'avoir pu réunir autant de passionnés de la marque, venus des quatre coins du monde pour célébrer ce véhicule historique que fut la Bugatti Type 35 », a déclaré Olivier Bohin, organisateur du tour au Club Bugatti France.

« Pour nous, le fait d'avoir pu débuter ces festivités à Molsheim, là où l'aventure d'Ettore a commencé, était tout simplement idéal. Relier le passé au présent est une valeur intrinsèquement importante pour la marque Bugatti et le Club Bugatti France, ce qui permet à nos invités de vivre des moments d'émotion qui resteront à jamais gravés dans leur mémoire. »

Consommation de carburant et émissions

  • Bolide: Les informations sur la consommation de carburant sont soumises aux dispositions de la Directive 1999/94/CE. La voiture n’a pas encore été réceptionnée à ce jour.

    • Centodieci: WLTP consommation de carburant en l/100 km : basse 40,31 / moyenne 22,15 / élevée 17,89 / particulièrement élevée 17,12 / combinée 21,47 ; Émissions de CO2 combinées, g/km : non applicable ; classe d’efficacité énergétique : G

    • Chiron: WLTP consommation de carburant en l/100 km : basse 44,56 / moyenne 24,80 / élevée 21,29 / particulièrement élevée 21,57 / combinée 25,19 ; émissions de CO2 combinées, g/km : 571,64 ; classe d’efficacité énergétique : G

    • Chiron Profilée: WLTP consommation de carburant en l/100 km : basse 44,56 / moyenne 24,80 / élevée 21,29 / particulièrement élevée 21,57 / combinée 25,19 ; émissions de CO2 combinées, g/km : 571,64 ; classe d’efficacité énergétique : G

      • Chiron Pur Sport: WLTP consommation de carburant en l/100 km : basse 44,56 / moyenne 24,80 / élevée 21,29 / particulièrement élevée 21,57 / combinée 25,19 ; émissions de CO2 combinées, g/km : 571,64 ; classe d’efficacité énergétique : G

      • Chiron Sport: WLTP consommation de carburant en l/100 km : basse 44,56 / moyenne 24,80 / élevée 21,29 / particulièrement élevée 21,57 / combinée 25,19 ; émissions de CO2 combinées, g/km : 571,64 ; classe d’efficacité énergétique : G

      • Chiron Super Sport: WLTP consommation de carburant en l/100 km : basse 40,31 / moyenne 22,15 / élevée 17,89 / particulièrement élevée 17,12 / combinée 21,47 ; émissions de CO2 combinées, g/km : 486,72 ; classe d’efficacité énergétique : G

      • Chiron Super Sport 300+: WLTP consommation de carburant en l/100 km : basse 40,31 / moyenne 22,15 / élevée 17,89 / particulièrement élevée 17,12 / combinée 21,47 ; émissions de CO2 combinées, g/km : 486,72 ; classe d’efficacité énergétique : G

      • Divo: WLTP consommation de carburant en l/100 km : basse 43,33 / moyenne 22,15 / élevée 17,99 / particulièrement élevée 18,28 / combinée 22,32 ; émissions de CO2 combinées, g/km : 505,61 ; classe d’efficacité énergétique : G

      • La Voiture Noire: WLTP consommation de carburant en l/100 km : basse 43,33 / moyenne 22,15 / élevée 17,99 / particulièrement élevée 18,28 / combinée 22,32 ; émissions de CO2 combinées, g/km : 505,61 ; classe d’efficacité énergétique : G

        • W16 Mistral: Les informations sur la consommation de carburant sont soumises aux dispositions de la Directive 1999/94/CE. La voiture n’a pas encore été réceptionnée à ce jour.

          Bugatti

          Les valeurs de consommation de carburant et d’émissions de CO2 présentes sur ce site internet sont déterminés suivant la méthode de mesure légale obligatoire.

          De plus amples informations sur les chiffres officiels de la consommation de carburant et les émissions spécifiques de CO2 officielles des voitures de tourisme neuves figurent dans le « Guide sur l'économie de carburant, les émissions de CO2 et la consommation d'énergie des nouveaux modèles de voiture de tourisme » qui est disponible gratuitement chez tous les distributeurs et auprès de DAT Deutsche Automobil Treuhand GmbH, Hellmuth-Hirth-Str. 1, D-73760 Ostfildern, Allemagne et sur www.dat.de.

          © 2024 Bugatti Automobiles S.A.S.