Communiqué de presse07/10/2022

« Une Nuit au Château » : un accès exclusif à la demeure Bugatti

« Une Nuit au Château » : un accès exclusif à la demeure Bugatti

Molsheim

Depuis son acquisition par Ettore Bugatti en 1928, le Château Saint Jean a toujours suscité l’admiration. La famille Bugatti, qui n’y a jamais vécu, y accueillait à l’époque des invités et clients de la marque, des pilotes de course et des personnalités en vogue. Il conserve encore à ce jour de nombreuses traces d’Ettore et de sa famille. Aujourd’hui, seuls quelques privilégiés ont l’occasion de visiter le Château mais aucun visiteur n’a encore eu la chance de séjourner sur ce site historique... jusqu’à aujourd’hui.

Vous avez vu 8 images sur 20

Consommation de carburant et émissions

  • 1Chiron Super Sport: WLTP consommation de carburant en l/100 km : basse 40,31 / moyenne 22,15 / élevée 17,89 / particulièrement élevée 17,12 / combinée 21,47 ; émissions de CO2 combinées, g/km : 486,72 ; classe d’efficacité énergétique : G

Les murs du Château – construit en 1857 par la famille Wangen de Geroldseck – résonnent encore au son des somptueux dîners qui y étaient organisés pour l’élite du XXème siècle. Son escalier principal porte d’ailleurs les traces du passage des invités d’Ettore qui empruntaient l’escalier pour débuter une visite qu’ils n’étaient pas prêts d’oublier. Conduits jusqu’au Château à bord de la Type 41 Royale personnelle d’Ettore Bugatti – la voiture la plus prestigieuse jamais créée – les visiteurs arrivaient par le portail historique avant de traverser une porte voûtée construite dans une portion de ruine datant du XVème siècle, rappelant (non intentionnellement) la forme en fer à cheval des calandres des voitures Bugatti. Un moment inoubliable.

A l’époque, les dîners étaient exécutés avec la même précision qu’Ettore Bugatti appliquait à l’ingénierie et à la conception de ses véhicules. Sur le domaine, il fit également construire un nouveau bâtiment, l’Orangerie, où il faisait pousser des plantes tropicales et des herbes aromatiques, pour que ses invités puissent déguster des ingrédients fraîchement cultivés sur place. Dans la même optique, il créa lui même une machine à pâtes et fit construire un poulailler pour pouvoir déguster des œufs frais tous les jours. Il dessina même ses propres arrangements de table dont des couverts personnalisés, tous gravés avec ses initiales. Pour Ettore, le temps passé au Château devait être à l’image d’un véhicule Bugatti : parfait dans les moindres détails.

Aujourd’hui, le Château continue de vivre comme avant. C’est désormais le siège de Bugatti Automobiles et un lieu qui possède une aura presque magnétique pour les amateurs d’automobile. Impregné d’histoire et entouré de forêts où vivent, en liberté, des troupeaux de daims, il ne ressemble à aucun autre site de constructeur automobile au monde. Il fait encore aujourd’hui partie intégrante de l’histoire de Bugatti, au même titre que des modèles emblématiques comme la Type 35, la Type 41 ou la Type 57. C’est ce qu’ont pu découvrir en exclusivité les quelques invités spéciaux conviés à passer « Une Nuit au Château ».

Christophe Piochon, Président de Bugatti Automobiles, a déclaré : « Le Château Saint Jean fait autant partie de l’histoire de Bugatti que n’importe lequel de nos véhicules historiques. Il est entré dans la légende Bugatti et reste un endroit extrêmement spécial pour nous et pour nos clients. Bien que nous proposions déjà à nos clients de vivre ce que nous appelons la « Molsheim Experience » lors de leur visite à la journée, « Une Nuit au Château » leur donne l’occasion de s’immerger encore plus dans le passé et le présent de la marque Bugatti en leur offrant ce que beaucoup d’entre eux recherchent : un lien encore plus fort avec notre histoire et notre fondateur éponyme. Alors que nous continuons à développer de nouvelles expériences pour nos clients, le programme « Une Nuit au Château » pourrait devenir un élément central à l’avenir pour Bugatti. »

Posé au coeur d’un parc de 23 hectares, le Château est une oasis de tranquillité. Pour cette expérience, l’hébergement a été pensé selon l’esprit d’Ettore lui-même, soigneusement étudié dans les moindres détails, de son emplacement à son mobilier. Ettore Bugatti a toujours eu une attention particulière pour le design et la décoration – son père Carlo Bugatti était notamment créateur et fabricant de meubles. Le dôme transparent qui a accueilli les clients pour la nuit offre chaleur et confort ultime, permettant aux invités de se détendre tout en profitant de la nature environnante. La nuit tombée, le ciel illuminé par des milliers d’étoiles brillantes offre un spectacle à couper le souffle.

Mais le domaine est vaste et les invités ont beaucoup a explorer avant la nuit. Le site – y compris les spectaculaires Remise Nord et Remise Sud transformées en écuries après la Seconde Guerre Mondiale – a été entièrement restauré au début des années 2000 pour retrouver sa gloire d’antan. Ettore, lui-même amoureux de chevaux, avait même fait installer sur les portes de ses ateliers des serrures qu’il avait conçues pour permettre aux animaux de les ouvrir d’un simple coup de tête, ce qui lui évitait de descendre de son cheval. La vision d’Ettore Bugatti inspire toujours le Château Saint Jean aujourd’hui.

Derrière les portes de la Remise Nord se cache aujourd’hui un trésor de l’histoire Bugatti. Une Type 41 Royale, pionnière de l’ultra-luxe, s’expose aux côtés d’une Type 35, la voiture de course la plus titrée de tous les temps. Ces véhicules, ainsi que la Type 56 entièrement électrique, illustrent le pur génie de la marque. C’est l’occasion pour les visiteurs de découvrir les premières créations de Bugatti, à deux pas seulement du lieu où elles ont été produites.

Il n’y a pas de meilleur moyen pour comprendre ce lien infaillible qui relie le passé et le présent de Bugatti que d’observer l’évolution des voitures arborant le célèbre macaron. Durant cette expérience exclusive, les invités ont pu monter à bord d’une Bugatti Type 51 dont le cuir craquelé est le témoin d’une vie passée intense. Après avoir découvert les sensations extrêmes procurées par la conduite d’une hypersportive moderne avec la Chiron Super Sport1, ils ont en effet pu monter à bord de cette authentique voiture de course de Grand Prix pour vivre des sensations plus brutes, viscérales. Deux voitures séparées par près d’un siècle mais unies par leur avant-gardisme en matière de performance et leur excellence technique.

Les invités ont ensuite emprunté le chemin passant devant le Château pour se rendre à la Remise Sud. Aménagé avec du mobilier Bugatti, ce lieu accueille les clients pour les premières étapes de la création de leur hypersportive Bugatti : la personnalisation du véhicule. C’est en effet ici que les clients peuvent explorer les choix de couleurs, de finitions et d’options sur mesure qui s’offrent à eux. Des écrans haute définition et des haut-parleurs Bugatti « Royale » TIDAL, dotés de diaphragmes en diamant, permettent une représentation presque à taille réelle de leur futur véhicule Bugatti. Plus loin dans la salle, le révolutionnaire moteur W16 est fièrement exposé, révélant toute la beauté de son ingénierie.

En sortant de la Remise Sud, les visiteurs passent par l’Orangerie – aujourd’hui aménagée en espace de détente – où il est possible de s’adonner à une partie de billard sur la table Bugatti IXO qui prend place magistralement au cœur de la pièce. Sa finition en fibre de carbone teintée de bleu fait écho à la carrosserie des Bugatti modernes, les côtés des tiroirs sont confectionnés en aluminium CNC, brossé et anodisé. Les poches, aux quatre coins de la table, sont réalisées en acier inoxydable garni de cuir. Une autre création inspirée du génie visionnaire d’Ettore Bugatti a également pris place ici : une Bugatti Baby II, réincarnation électrique de la Type 35 à l’échelle 75%. Cette voiture est un hommage à la Bugatti Baby originale, une Type 35 à échelle réduite créée pour le fils d’Ettore, Roland, en 1926. Cette pièce unique a à l’époque connu un tel succès auprès des clients qu’elle a finalement été produite en série entre 1927 et 1936.

À travers les parois vitrées de l’Orangerie, on peut apercevoir un bâtiment moderne au style intemporel : l’Atelier. Parfaitement intégré à son environnement naturel, l’Atelier est le berceau des hypersportives modernes de Bugatti. L’assemblage des véhicules, processus nécessitant calme et précision, a lieu non loin de l’endroit où les voitures étaient construites sous la direction d’Ettore lui-même. Les visiteurs peuvent ainsi découvrir, en exclusivité, l’incroyable savoir-faire déployé par Bugatti.

Mais si le Château a toujours été associé aux véhicules Bugatti, il était également réputé pour ses somptueuses réceptions. Aujourd’hui également, toute « Nuit au Château » se doit d’offrir un prestigieux dîner. Pour ces quelques invités privilégiés, ce dîner – qui a eu lieu durant une douce soirée d’été – débute par un apéritif exclusif servi dans le parc. Pour accompagner le coucher de soleil et le ciel teinté d’orange et de rouge, trois cuvées spéciales de Champagne Carbon – la ƎB.01, la ƎB.02 et la dernière cuvée ƎB.03, un Blanc de Blancs 2013.

Alors que les dernières lumières du soir s’estompent, la table dressée en plein air se laisse lentement éclairer par les lueurs des bougies, la pleine lune rougeoyante et les éclairages du Château. Les seuls bruits alentours : les tintements des couverts, les bruits de la forêt et les douces conversations des invités.

Pour eux, la « Nuit au Château » se termine dans le dôme transparent, où ils s’installent pour une nuit sous les étoiles, entourés d’une forêt de chênes – certains âgés de plus de 250 ans – habitée par un troupeau de 14 daims et animée par les bruits de la faune résonnant dans l’air paisible de la nuit. Au matin, ils repartent avec une nouvelle vision de la magie qu’offre le Château Saint Jean.

Contact pour la presse

Nicole AugerHead of Communicationsnicole.auger@bugatti.com