Communiqué de presse21/10/2012

Présentation de la Bugatti Veyron 16.4 Grand Sport Vitesse à la soirée du Groupe Volkswagen à São Paulo

Présentation de la Bugatti Veyron 16.4 Grand Sport Vitesse à la soirée du Groupe Volkswagen à São Paulo

Molsheim

Bugatti présente la Grand Sport Vitesse pour la première fois en Amérique du Sud

Après le succès rencontré par la Veyron 16.4 Super Sport, le constructeur de voitures de luxe européen n’a pas eu à attendre longtemps pour que parviennent à Molsheim les premières demandes d’une version à 882 kW (1.200 CV) du cabriolet Grand Sport. Lors de la soirée du Groupe Volkswagen la veille du Salon de l’Automobile de So Paulo Motor Show 2012, Bugatti présente la Grand Sport Vitesse pour la première fois au public sud-américain.

La dynamique en chiffres.

Forte des 7,9 litres de cylindrée de son moteur W16, la nouvelle Bugatti Veyron 16.4 Grand Sport Vitesse développe le couple maximal considérable de 1 500 Nm (entre 3000 et 5000 tr/min). La puissance maximale (annoncée à 1 200 CV) est atteinte à 6 400 tr/min. De telles caractéristiques permettent au véhicule de passer de 0à100km/h en un temps impressionnant de 2,6 secondes. Avec une vitesse maximale de 410 km/h, la Grand Sport Vitesse à transmission intégrale – comme toutes les Veyrons – est le cabriolet le plus rapide jamais construit en série.

Système de propulsion.

Le gain de puissance de 199 CV par rapport à la Grand Sport est obtenu avant tout grâce à l’utilisation de quatre turbocompresseurs de plus grande dimension ainsi que de nouveaux échangeurs. Bugatti a en outre largement renforcé tous les composants de la chaîne cinématique afin qu’ils soient en mesure de transmettre durablement ces forces titanesques en toute sécurité. Grâce à l’utilisation de turbocompresseurs plus grands et d’une contre-pression globalement plus faible, la consommation de carburant a même pu être légèrement réduite en dépit de l’augmentation de puissance.

Trains roulants.

Pour que cette puissance exceptionnelle puisse s’exprimer sur la route en toute sécurité et avec maîtrise, les ingénieurs ont dû réajuster les trains roulants de cette voiture de sport ultra puissante. Des amortisseurs repris et adaptés des véhicules de course, aux temps de réponse extrêmement courts, ont encore amélioré la maîtrise du véhicule et perfectionné son équilibre. Outre un potentiel de dynamique transversale incomparable, pouvant atteindre 1,4 g, l’interaction finement harmonisée des pneus (montés sur de nouvelles jantes de 20 pouces en aluminium, plus légères, de type «Vitesse») et du système de transmission intégrale intelligent permet une maniabilité hors norme. Comme l’ESP réajusté intervient légèrement plus tard, par exemple lors des accélérations en sortie de virage, la Grand Sport Vitesse affiche des performances encore plus dynamiques y compris dans ce type de situation.

Carrosserie.

Bugatti a mis au point pour la Grand Sport Vitesse un nouveau becquet arrière de pavillon qui réduit de manière significative les bruits aérodynamiques et les tourbillonnements dans l’habitacle. Le cabriolet est en outre doté d’un nouveau filet anti-remous, qui pourra être rangé de manière compacte dans le coffre à bagages lorsqu’il ne sera pas utilisé. Ces deux éléments seront également disponibles pour la Grand Sport : lorsqu’ils sont associés, ils permettent de conduire de manière détendue, sans le toit, même à des vitesses proches de 200 km/h.

À l’avant et à l’arrière, de nombreuses mesures d’optimisation de l’aérodynamique de la Super Sport ont pu être adaptées à la Grand Sport Vitesse. L’avant est ainsi doté de prises d’air de plus grande dimension ; les deux prises d’air centrales situées à gauche et à droite de la grille de la calandre Bugatti sont divisées par une nervure horizontale. La fente d’aération située tout en bas de la face avant se prolonge jusque dans le passage de roue, conférant ainsi à cette voiture de sport d’exception une allure extrêmement souveraine. En dessous de cette prise d’air se rattache un nouveau spoiler d’aspect filigrané, conçu comme les déflecteurs utilisés dans le domaine du sport automobile. L’arrière, également dérivé de la Super Sport, est marqué par un double diffuseur et par une double sortie d’échappement en position centrale.

Intérieur.

Le carbone est également, avec le cuir, le matériau qui domine dans l’habitacle de la Grand Sport Vitesse. De nombreux composants intérieurs du cabriolet aux 1200CV sont désormais constitués de carbone. Parmi ceux-ci, la rallonge de console centrale, un cache portant le logo EB dans la cloison arrière revêtue de cuir (entre les dossiers de siège) et les sorties de ceinture sur les sièges. Sont également en carbone : les éléments décoratifs de la console centrale, les inserts de porte ainsi que ceux du tableau de bord. L’on peut également voir, pour la première fois sur un modèle Grand Sport, des éléments décoratifs « noir bicolore » (notamment dans la console de pavillon) et le design de siège spécialement conçu pour la Grand Sport Vitesse. Les sièges, habillés de cuir bicolore sont rehaussés par une couture contrastante qui marque le passage entre l’assise et les parties latérales.

Individualisation de la voiture exposée.

Une Bugatti peut être personnalisée de manière pratiquement illimitée. Chaque exemplaire de la quarantaine de cabriolets produits jusqu’à présent est unique. Il en est de même pour la Grand Sport Vitesse « Rafale » exposée pour la première fois à So Paulo. Une grande partie de la carrosserie est de couleur Gris Rafale, tandis que la partie centrale est contrastée par la fibre de carbone apparente bleu foncé pour les parties de l’arrière, l’aileron et les prises d’air. Ce contraste est repris à l’intérieur, mais inversement: Ainsi, le cuir d’un bleu translucide domine l’habitacle, le tout rehaussé par les coutures gris clair. La Grand Sport Vitesse « Rafale » est vendue à un prix de 1,90 millions d’euros. Le prix de base de la Bugatti Veyron 16.4 Grand Sport Vitesse est de 1,69 millions d’euros (hors taxes et transport).