Bugatti NewsroomNewsroom
Bugatti NewsroomBugatti
Molsheim,  
PersonnesProduits

Le pilote officiel Bugatti, Andy Wallace, intronisé au Temple de la renommée de Sebring

Les performances phénoménales du pilote officiel Bugatti, Andy Wallace, en matière de course d’endurance seront couronnées le 19 mars, lors de son intronisation au Temple de la renommée de Sebring. Il rejoindra ainsi quelques-uns des plus grands noms ayant jamais honoré le sport automobile.

Le pilote officiel Bugatti, Andy Wallace, intronisé au Temple de la renommée de Sebring

Pour repousser les limites de ses hypersportives les plus avancées au monde ou pour présenter leurs performances incomparables à ses clients, Bugatti fait appel à son pilote officiel, Andy Wallace. Faisant partie des meilleurs pilotes d’endurance au monde, Andy Wallace compte parmi les rares coureurs automobiles à avoir remporté la Triple couronne des 24 Heures du Mans, 24 Heures de Daytona et 12 Heures de Sebring. En plus de cela, il détient actuellement le record du nombre de places de podium à Sebring, un record méritant à lui seul l’intronisation de son détenteur au Temple de la renommée de Sebring.

Le Temple de la renommée de Sebring a été fondé en 2002 afin d’honorer les pilotes, les fonctionnaires, les équipes, les constructeurs et les journalistes qui ont contribué significativement à l’histoire de cet illustre lieu de la course automobile, situé en Floride et accueillant la course d’endurance la plus célèbre des États-Unis.

Avec son intronisation durant les cérémonies précédant la 70e course des 12 Heures de Sebring Mobil 1 le 19 mars, Andy Wallace rejoindra ainsi d’autres icônes de la course automobile telles que Jacky Ickx, Stefan Johansson ou David Hobbs, ainsi que le commentateur américain Walter Kronkite. Fondé à l’origine dans le but de marquer le 50e anniversaire de Sebring, en 2002, le Temple de la renommée honore aujourd’hui 66 légendes de la course automobile, y compris Juan Manuel Fangio, Carroll Shelby, Mario Andretti et Stirling Moss. Les intronisations ont lieu tous les deux ans.

Cette récompense est accordée à Andy Wallace en reconnaissance de son incroyable record sur le circuit : dix places de podium sur 19 départs de course des 12 Heures de Sebring, dont deux victoires consécutives (en 1992 et 1993) et cinq deuxièmes places. Parmi ses remarquables victoires, on compte également celles de 1998 au 24 Heures du Mans et de 1990, 1997 et 1999 aux 24 Heures de Daytona.

Revenant sur ce dernier point fort de son extraordinaire carrière, Andy Wallace a déclaré : « Ma vie de pilote s’est déroulée pour la majeure partie à un rythme si effréné que je n’ai appris que très récemment que je détenais un record de places de podium à Sebring. Je commence tout juste à vraiment réfléchir à certaines des choses que j’ai accomplies et mes deux victoires à Sebring en 1992 et 1993 ressortent clairement comme des moments d’intense fierté. Je me souviens m’être cassé deux côtes lors d’essais pour la course de 1992, à peine quelques semaines avant le départ, mais je voulais tellement y participer que je n’en ai parlé à personne. Les bosses de Sebring et les virages à grande vitesse représentaient un défi, mais à force de concentration et de détermination, Juan Manuel Fangio II et moi avons remporté la victoire.

J’ai toujours adoré courir à Sebring, c’est un circuit très spécial. Être intronisé dans son Temple de la renommée est donc un réel honneur, d’autant plus compte tenu du calibre de certains des autres intronisés. »

Depuis 2011, Andy Wallace déploie ses talents derrière le volant pour Bugatti dans son rôle de pilote officiel, testant et aidant au développement des hypersportives les plus rapides et les plus avancées au monde. Son expertise, acquise au fil de décennies passées à opérer au plus haut niveau de course automobile, s’est révélée inestimable pour l’affinement de légendes Bugatti modernes telles que la Chiron1, la Divo2 ou encore la Centodieci3.

« Quand j’ai arrêté la course de compétition, j’ai eu peur que l’adrénaline ne me manque. Mais à peine avais-je pris le volant de la Veyron pour la première fois, j’ai compris que chez Bugatti, je pourrais continuer de vivre le pur frisson de la performance de course automobile. C’est un privilège de travailler aux côtés des meilleurs ingénieurs au monde, à la pointe du développement de voitures de haute volée, notamment en ce moment où une toute nouvelle ère s’ouvre pour Bugatti. »

Durant ses années en tant que pilote officiel Bugatti, Andy Wallace a établi un record de vitesse mondial avec la Chiron en 2019, devenant la première personne à dépassé les 300 mph (482 km/h) à bord d’un véhicule de série, atteignant 304,773 mph (490 km/h).

Christophe Piochon, Président de Bugatti Automobiles, a déclaré : « Ce n’est pas une coïncidence si les véhicules Bugatti sont les meilleurs au monde. Notre philosophie a toujours été d’utiliser les meilleurs matériaux, les technologies les plus avancées et travaillons avec les personnes les plus talentueuses afin de proposer à nos clients une expérience hors du commun. Andy est l’incarnation de l’esprit Bugatti ; sa brillante carrière de coureur automobile est un signe indubitable de son talent mais aussi de sa volonté. Il continue de nous pousser, s’informe obsessionnellement au sujet de nos voitures et partage notre incroyable passion pour Bugatti. Il mérite largement son intronisation au Temple de la renommée de Sebring et nous sommes fiers de pouvoir bénéficier de son savoir et de ses compétences. »

  • 1 Chiron: WLTP consommation de carburant en l/100 km : basse 44,56 / moyenne 24,80 / élevée 21,29 / particulièrement élevée 21,57 / combinée 25,19 ; émissions de CO2 combinées, g/km : 571,64 ; classe d’efficacité énergétique : GPDF
  • 2 Divo: WLTP consommation de carburant en l/100 km : basse 43,33 / moyenne 22,15 / élevée 17,99 / particulièrement élevée 18,28 / combinée 22,32 ; émissions de CO2 combinées, g/km : 505,61 ; classe d’efficacité énergétique : GPDF
  • 3 Centodieci: WLTP consommation de carburant en l/100 km : basse 40,31 / moyenne 22,15 / élevée 17,89 / particulièrement élevée 17,12 / combinée 21,47 ; pondéré combinées, g/km : non applicable ; classe d’efficacité énergétique : GPDF

Lire la suite