Communiqué de presse04/03/2008

LA «BUGATTI VEYRON FBG PAR HERMÈS»

LA «BUGATTI VEYRON FBG PAR HERMÈS»

Molsheim

À l’occasion du 78e Salon international de l’automobile de Genève (du 6 au 16 mars 2008), Bugatti et Hermès présentent ensemble le fruit de leur partenariat : la « Bugatti Veyron Fbg par Hermès », qui associe les performances tech niques de Bugatti aux savoirfaire de la maison Hermès et de ses artisans. En mariant le style Hermès à ce joyau automobile qu’est la Bugatti Veyron 16.4, le designer Gabriele Pezzini, parte naire d’Hermès, a contribué ainsi à magnifier sa personnalité. Cette automobile rassemble d’exceptionnelles particularités. L’alliance novatrice d’un moteur de haute technicité, fort de ses 1 001 chevaux, et d’une ligne qui, sans être ostentatoire, n’accepte aucun compromis et témoigne non seulement des très hautes performances que l’ingénierie moderne est capable d’atteindre, mais aussi et surtout du plaisir que tout propriétaire de Bugatti prend à les apprécier.

La fascination qui se dégage de ce coupé sport capable d’atteindre 407 km/h s’explique notam ment par l’alliance unique entre une technologie dans la plus pure tradition de compétition et une conduite aisée au quotidien. Un moteur de 16 cylindres en W, animé par quatre turbo compresseurs et doté de 64 soupapes, fournit 1 001 chevaux à 6 000 tours/minute. Il puise dans ses 8 litres de cylindrée un couple maximal de 1 250 newtonsmètre, disponible entre 2 200 et 5 500 tours/minute. Grâce à une transmission intégrale permanente, sa puissance phénoménale permet un comportement dynamique à couper le souffle, autorisant une accélération de 0 à100 km/h en 2,5 secondes seulement.

Dotée des acquis technologiques issus de l’aéronautique et de l’aérospatiale, la Bugatti Veyron 16.4, l’automobile de série la plus rapide de tous les temps, bénéficie d’un système de freinage dont les capacités de décélération inouïes établissent de nouvelles références. Il comprend des freins à disque en fibre de carbone capables de fournir une pression de freinage allant jusqu’à 180 bars, des étriers monoblocs à huit pistons, ainsi que des pistons en titane dotés de têtes en acier fin et de protections thermiques en céra mique. Lors de freinages effectués à des vitesses supérieures à 200 km/h, l’aileron arrière joue le rôle d’aérofrein et améliore encore l’efficacité du freinage. Celuici vient en effet se positionner en moins de 0,4 seconde à un angle de 113 degrés. La portance négative sur la poupe s’accroît aussitôt pour atteindre les 300 kg, augmentant le couple de freinage sur l’essieu arrière.Ainsi, lors d’un freinage d’urgence à une vitesse de 400 km/h, moins de 10 secondes s’écoulent jusqu’à l’arrêt complet du bolide.

Pourtant, bien que cette automobile la plus fascinante au monde repousse les limites de la physique pour offrir à son pilote et au passager qui l’accompagne des sensations de conduite complètement inédites, elle se différencie radica lement du parti pris adopté par d’autres voitures de sport : son équipement et sa finition impres sionnent les clients les plus exigeants. Hermès et le designer Gabriele Pezzini ont porté toute leur attention au design intérieur et extérieur de cette voiture exceptionnelle pour donner naissance à la nouvelle BugattiVeyron 16.4:la «BugattiVeyron Fbg par Hermès».

Harmonie du design extérieur et intérieur

La dénomination de la très exclusive Bugatti Veyron «Fbg par Hermès» fait référence à l’implantation historique d’Hermès dans la rue du Faubourg SaintHonoré, au cœur du viiie arrondissement de Paris. « Fbg » renvoyant à « faubourg ». Avec la Bugatti Veyron Fbg par Hermès, les exigences d’Émile Hermès et Ettore Bugatti se rejoignent pour la première fois dans une collaboration exceptionnelle, aboutissement d’une exigence extrême, tant esthétique que technologique. Gabriele Pezzini reprend la présentation bicolore traditionnelle de la carros serie Bugatti, fluidifiant les frontières entre design extérieur et intérieur, pour un résultat particulièrement harmonieux. Ainsi, la couleur du capot se prolonge à l’intérieur de l’habitacle, puis ressurgit au niveau de l’aileron arrière. En hommage à la fameuse Bugatti type 35 de 1924, sans doute la plus connue de tous les temps pour ses nombreux succès sur piste, la nouvelle BugattiVeyron Fbg par Hermès s’habille de jantes à huit branches en aluminium poli dotées d’écrous centraux à papillon signés d’un H, les ouvertures de ventilation pratiquées le long des bords de jante reproduisant la forme caractéristique des coutures Hermès. L’habillage de la calandre en fer à cheval et les grilles d’aération latérales qui la bordent sont réalisés en alliage léger et symbolisent la signature Hermès par un maillage infini de H.

Un langage formel épuré

Les surfaces intérieures de la Bugatti Veyron Fbg par Hermès ont été conçues et gainées de cuir de taurillon par les ateliers Hermès à Paris. Le soin apporté au détail observe un langage formel très strictement épuré, qui s’inscrit autant dans la tradition des premières Bugatti que dans les principes de conception d’Hermès. Ainsi, les poignées de portière rappellent la forme fluide des poignées de cuir des bagages Hermès. Et la finition de la console centrale, habituellement réalisée en alumi nium brossé, est ici exclusivement gainée de taurillon. Les passagers de la Bugatti Veyron Fbg par Hermès trouveront dans la console un videpoches destiné à accueillir de petits accessoires de voyage et un porte valeurs zippé Hermès. Les deux sièges sont revêtus de taurillon bicolore et la cloison de séparation avec le moteur central arrière, réalisée habituellement en fibre de carbone, est gainée de ce même cuir. Également tendu de cuir de taurillon, le coffre à bagages accueille une valise en toile H et cuir spéciale ment adaptée et réalisée par les artisans de la maison parisienne.

Ce modèle exceptionnel, proposé en coloris ébène et étoupe ou ébène et brique, sera vendu 1,55 million d’euros hors taxes, et sera disponible à la fin de l’année 2008.