Communiqué de presse27/10/2022

La 400ème Bugatti Chiron : une étape majeure pour Bugatti à Molsheim.

La 400ème Bugatti Chiron : une étape majeure pour Bugatti à Molsheim.
Chiron Super Sport: Consommation de carburant combinée (WLTP): 21,47 l/100 km; émissions de CO2 combinées (WLTP): 486,72 g/km

Molsheim

Lorsque sa nouvelle génération d’hypersportives a vu le jour, avec le lancement de la Chiron en 2016, Bugatti a annoncé que seuls 500 exemplaires seraient produits. Aujourd’hui, après avoir passé environ deux mois à l’Atelier de Molsheim – berceau de Bugatti Automobiles – où elle a été assemblée à la main, la 400ème Chiron est prête à rejoindre son propriétaire. Cette étape marque l’aboutissement du travail de 20 employés hautement qualifiés, qui ont monté plus de 1 800 pièces pour créer plus qu’une voiture, une expérience automobile incomparable.

Vous avez vu 8 images sur 12

Consommation de carburant et émissions

  • 1Chiron: WLTP consommation de carburant en l/100 km : basse 44,56 / moyenne 24,80 / élevée 21,29 / particulièrement élevée 21,57 / combinée 25,19 ; émissions de CO2 combinées, g/km : 571,64 ; classe d’efficacité énergétique : G
  • 2Chiron Super Sport: WLTP consommation de carburant en l/100 km : basse 40,31 / moyenne 22,15 / élevée 17,89 / particulièrement élevée 17,12 / combinée 21,47 ; émissions de CO2 combinées, g/km : 486,72 ; classe d’efficacité énergétique : G
  • 3W16 Mistral: Les informations sur la consommation de carburant sont soumises aux dispositions de la Directive 1999/94/CE. La voiture n’a pas encore été réceptionnée à ce jour.
  • 4Bolide: Il s’agit d’une étude conceptuelle et elle n’est donc pas soumise à la directive 1999/94/CE.

Le processus de création d’une Bugatti est unique et aucune Chiron1 ne ressemble à une autre tant l’éventail d’options de personnalisation à disposition des clients est grand. Ils peuvent puiser dans une gamme quasi illimitée de peintures, matériaux, finitions, détails et accessoires sur mesure et ainsi laisser libre cours à leur créativité. Le propriétaire de la 400ème Chiron – un modèle Chiron Super Sport2 – a choisi de l’équiper d’une carrosserie en fibre de carbone apparente, teintée en vert foncé.

Selon Christophe Piochon, Président de Bugatti Automobiles : « Chaque pièce qui compose la Chiron est un chef-d’œuvre d’ingénierie. Seuls les spécialistes les plus consciencieux et les plus expérimentés au monde peuvent assembler tous ces composants. Le simple fait d’installer les panneaux en fibre de carbone sur le châssis monocoque nécessite un niveau de précision digne des employés les plus qualifiés. L’étape de finition est si minutieuse qu’elle peut nécessiter, à elle seule, jusqu’à huit couches – chacune d’entre elles étant polie pour une finition miroir parfaite, à la fois profonde et brillante. Ce niveau de détail ne peut être atteint que grâce à la passion et à l’expertise de nos équipes. Le fait de pouvoir réaliser une telle prouesse de manière uniforme sur plus de 400 véhicules est la marque de fabrique de Bugatti. Cette étape importante dans l’histoire de la Chiron, nous permet également de remercier tous les employés de Bugatti qui s’engagent quotidiennement pour la perfection, et rien que la perfection. »

Cette impressionnante finition en fibre de carbone apparente demande de la patience et un incroyable soucis du détail, mobilisant l’expertise et le dévouement sans relâche de nos collaborateurs, qui comptent parmi les plus qualifiés de l’industrie. Le sens de la trame de la fibre doit être le même pour tous les panneaux, ce qui implique que chaque feuille doit être coupée à un endroit précis et d’une manière spécifique. Ajoutant encore plus de complexité à l’opération, la trame de chaque panneau de fibre de carbone doit aussi correspondre à celle des panneaux voisins afin de créer un ensemble complètement homogène sur toute la carrosserie. Contrairement à la fibre de carbone peinte, la fibre apparente ne tolère aucune imperfection car, il ne s’agit pas simplement d’une carrosserie en fibre de carbone qui n’aurait pas été peinte, mais d’une création entièrement sur mesure conçue spécifiquement pour mettre en valeur la beauté intrinsèque du matériau.

Teintée d’un vert sombre, la carrosserie se marie élégamment aux jantes en magnésium Super Sport – légères et extrêmement solides – et au cache moteur fini dans une teinte subtile nommée « Nocturne ». Des touches de la couleur « Fierce » (« Féroce » en anglais), qui se fondent parfaitement avec la couleur de la fibre de carbone, sont appliquées à plusieurs détails extérieurs, notamment l’emblématique calandre fer à cheval Bugatti et les enjoliveurs de roue ornés du logo « EB ».

Dans l’habitacle intérieur, le client a choisi des sièges en cuir « Green » et « Beluga Black ». Pour le reste du design intérieur, le coloris « Beluga Black » prédomine, subtilement souligné par des détails discrets, comme le haut et le bas du volant en fibre de carbone apparente ou des éléments en « Black Anodized » : une finition élégante qui fait oublier la complexité de sa création. L’habitacle de cette Chiron Super Sport – équipée en option du toit Sky View – est baigné de lumière naturelle, révélant tout le savoir-faire dans les moindres détails.

Le cœur battant de cette voiture : le célèbre moteur W16 8 litres. Grâce à des évolutions comme l’agrandissement des quatre turbocompresseurs, le moteur est capable de délivrer 1 600 PS – soit 100 PS de plus que la Chiron d’origine sortie en 2016. La vitesse maximale du moteur monte à 7 100 tr/min, avec un couple maximum de 1 600 Nm disponible entre 2 000 et 7 000 tr/min. Grâce à la boîte de vitesses à sept rapports et double embrayage, la Chiron Super Sport peut atteindre 300 km/h en 12,1 secondes, avec une vitesse maximale de 440 km/h.

S’il ne reste plus que 100 exemplaires à produire de cette hypersportive Bugatti, la fin de la production des 500 véhicules ne marquera pas pour autant la fin du légendaire moteur W16. Deux autres modèles viendront clôturer cette ère qui aura marqué un tournant dans l’histoire de la marque : la W16 Mistral3, ultime roadster de Bugatti pensé pour la route, et la Bolide4, qui offrira sur circuit une expérience des plus pures grâce au moteur W16.

Contact pour la presse

Nicole AugerHead of Communicationsnicole.auger@bugatti.com