Communiqué de presse09/08/2022

Bugatti Veyron 16.4 Grand Sport Vitesse le roadster le plus rapide du monde fête ses dix ans

Bugatti Veyron 16.4 Grand Sport Vitesse — le roadster le plus rapide du monde fête ses dix ans

Molsheim

En 2012, Bugatti présente la Veyron 16.4 Grand Sport Vitesse, la version décapotable de la Veyron 16.4 Super Sport. Peu de temps après, ce roadster bat le record de vitesse pour une voiture de série sans toit. Un record qu’il détient encore aujourd’hui.

1200 PS dans une voiture décapotable. Avec le lancement de la Veyron 16.4 Grand Sport Vitesse en 2012, Bugatti a établi de nouvelles normes en termes de puissance et de performance pour un roadster. Un an plus tard, cette hypersportive confirme son statut d’exception dans l’univers automobile en atteignant une vitesse de pointe de 408,84 km/h et en devenant le roadster de série le plus puissant et le plus rapide au monde.

Le Président de Bugatti Automobiles, Christophe Piochon, se souvient qu’après la présentation de la Veyron 16.4 Super Sport, son moteur W16 et ses 1 200 PS, les clients ont exprimé leur désir de voir un jour une version décapotable dotée de cette même incroyable puissance. Les ingénieurs ont passé les mois suivants à développer la Veyron 16.4 Grand Sport Vitesse.

Le plus grand défi en ce qui concerne le roadster a été d’obtenir une bonne stabilité de conduite et de mettre en place le même niveau de sécurité anti-retournement que dans la Veyron 16.4 Grand Sport, tout en y incorporant un toit amovible. En plus de cela, la structure très spécifique de la Veyron a également dû être renforcée. Pour y parvenir, un module de toit amovible en polycarbonate léger a été créé, rendant la conduite à ciel ouvert possible en quelques tours de main seulement. Mais si le processus semble en apparence simple, il a en réalité un grand impact sur la construction du véhicule. En effet, sur le coupé, le toit fait partie intégrante de la monocoque et confère au véhicule son exceptionnelle stabilité. Dans le roadster, des renforts avec une rigidité de torsion extrêmement élevée de 22 000 Nm par degré ont dû être ajoutés pour atteindre les normes de rigidité et de sécurité requises.

L’habitacle – extrêmement robuste et léger – construit dans la monocoque nécessitait une carrosserie rigide et légère à la fois. Si une partie intégrante de la structure – en l’occurrence le toit – est retirée du véhicule, les trajectoires de charge doivent être redéfinies afin de maintenir la rigidité élevée du véhicule mais aussi la sécurité en cas de collision, y compris la protection contre les chocs latéraux et le renversement du véhicule.

Pour se faire, la monocoque a été renforcée au niveau des jupes latérales et du tunnel de transmission, et les montants B rigidifiés par un support en fibre de carbone. Une plaque centrale en carbone – placée sous le tunnel de transmission – permet au véhicule d’être moins soumis à la torsion que tout autre roadster. Par ailleurs, les portes latérales de la Veyron 16.4 Grand Sport Vitesse qui sont également en fibre de carbone dissimulent un support longitudinal intégré avec goupilles permettant de transmettre la charge du montant A au montant B en cas d’accident, réduisant ainsi la force de l’impact.

Le moteur W16 de 8,0 litres délivre 1 200 PS et permet à la Veyron 16.4 Grand Sport Vitesse d’atteindre une vitesse de pointe de 410 km/h. En 2013, lors du record du monde réalisé par l’homme d’affaires et pilote de course automobile chinois Anthony Liu, le véhicule a atteint 408,84 km/h, toit ouvert.

« Sans toit, la Veyron 16.4 Grand Sport Vitesse démontre à quel point le savoir-faire de Bugatti en matière d’ingénierie est unique. Bien que la répartition des masses soit complètement différente lorsque le toit est ouvert, la voiture reste stable et accélère de manière aussi impressionnante que lorsque le toit est fermé » explique Christophe Piochon. « Avec la Veyron 16.4 Grand Sport Vitesse, Bugatti a prouvé que l’on pouvait construire une hypersportive décapotable aux performances très élevées, extrêmement dynamique et très confortable à conduire. »

Le prédécesseur de la Veyron 16.4 Grand Sport Vitesse – la Veyron 16.4 Grand Sport dévoilée en 2008 avec ses 1 001 PS – avait déjà permis aux clients de découvrir la puissance phénoménale du moteur en conduite à ciel ouvert, mais la Vitesse a encore amplifié l’expérience. L’augmentation de la puissance de 199 PS par rapport à la Veyron 16.4 Grand Sport est principalement due à l’augmentation de la taille des quatre turbocompresseurs et aux refroidisseurs intermédiaires.

Le design a également été revu – l’avant de la Vitesse est doté de prises d’air plus larges, comme sur la Veyron 16.4 Super Sport. La fente d’aération inférieure s’étend latéralement dans le passage de roue, donnant au roadster une apparence extrêmement imposante. Juste en dessous de la prise d’air se trouve un nouveau spoiler avant. À l’arrière : un double diffuseur, un système d’échappement central à double tuyau et un becquet de toit se combinent pour donner à la voiture un design incroyablement saisissant. Contrairement au coupé, la carrosserie du roadster est entièrement en carbone. En option, Bugatti propose également un extérieur en carbone visible.

Contrairement à la Veyron 16.4 Super Sport, mais comme tous les autres modèles Veyron, la Grand Sport Vitesse dispose de deux prises d’air de chaque côté du capot moteur. Dans le roadster, ceux-ci ont deux fonctions : premièrement, ils aspirent l’air pour le moteur 16 cylindres et, deuxièmement, ils font partie intégrante de la protection anti-retournement.

Bugatti a également renforcé tous les composants du groupe motopropulseur, dont la boîte de vitesses à double embrayage et 7 rapports (DSG). Un système d’alimentation du carburant – hérité de la Veyron 16.4 Super Sport – avec réservoir à 4 pompes fournit au moteur suffisamment de carburant. Pour une pleine puissance sur route sans concession sur la sécurité et le confort, Bugatti a réajusté le châssis y compris l’ESP, les pneus et les freins tout en rendant les mouvements de roulis et de tangage quasiment imperceptibles.

Avec le toit fermé, la Veyron 16.4 Grand Sport 1001 PS atteint exactement 407 km/h, soit la même vitesse que le coupé. Lorsque le toit est ouvert, la vitesse du roadster est électroniquement limitée à 360 km/h. Dans la Veyron 16.4 Grand Sport Vitesse, la vitesse de pointe et la puissance ont été augmentées. Dotée de 1200 PS, elle peut atteindre jusqu’à 410 km/h toit fermé, tandis que sa vitesse est limitée à 375 km/h toit ouvert.

« Grâce au spoiler de toit et à la conception élaborée du pare vent, les bruits intérieurs et les turbulences sont réduits au minimum. Même à des vitesses de pointe supérieures à 200 km/h à ciel ouvert, les passagers peuvent encore discuter. Nous répondons ainsi à un souhait fondamental de nos clients », explique Christophe Piochon. En plus du carbone, de l’aluminium et du magnésium, Bugatti a également inclus un cuir spécial résistant à l’humidité avec de fines surpiqûres à l’intérieur.

La Veyron 16.4 Grand Sport Vitesse devait être le dernier modèle de la série Veyron, avec la version 2013 créée dans le cadre de la gamme « Les Légendes de Bugatti ». « Les Légendes de Bugatti » ont célébré non seulement six personnalités historiques de Bugatti – Jean-Pierre Wimille, Jean Bugatti, Meo Costantini, Rembrandt Bugatti, Black Bess et Ettore Bugatti – mais aussi la créativité et le savoir-faire uniques de Bugatti. Dans cette optique, pour l’édition « Les Légendes de Bugatti » de la Veyron 16.4 Grand Sport Vitesse, les designers ont utilisé des méthodes de finition et des matériaux jamais vus auparavant dans un véhicule. Tous les modèles « Les Légendes de Bugatti », limités à seulement trois véhicules chacun, se sont vendus immédiatement.

Contact pour la presse

Nicole AugerHead of Communicationsnicole.auger@bugatti.com